« Nous sommes comme les balayures du monde »

L’ostracisme subi par les réfractaires au passe dit sanitaire n’est pas sans rappeler la persécution des premiers chrétiens que saint Paul assumait non sans fierté, se comptant parmi « les balayures » d’un monde orgueilleux que le Christ jugera à son retour [1].

Face à la dictature sanitaire, nous avons encore récemment constaté que ce détachement héroïque était loin d’être partagé par l’épiscopat français [2] et ce n’est pas sans conséquence sur l’attitude des prêtres et des fidèles. Ainsi, bien des communautés contemplatives, qui par définition ne sont pas en contact avec le public, se font-elles vacciner, pour se conformer aux opinions très personnelles du Pape en la matière. De même, des prêtres et des communautés apostoliques semblent plier un peu vite devant l’injonction vaccinale au nom des nécessités de l’apostolat. Enfin, personne ne semble s’étonner de l’absence, parmi les rassemblements anti-passe, des professionnels de la manifestation comme Alliance Vita et autre LMPT. Cette dernière sollicitait encore récemment un soutien financier pour défendre l’enfant contre la nouvelle « loi bioéthique », feignant d’oublier les dangers qu’une vaccination précoce pourrait tout autant faire courir à la jeunesse. Cette omission s’expliquerait-elle par les liens anciens de cadres de LMPT avec la Conférence des évêques de France ou la Préfecture de Police ?

Heureusement, nous constatons à l’inverse de belles convergences entre gens de bon sens, croyants ou non, contre le passe sanitaire et l’obligation vaccinale [3]. Parmi eux, les catholiques ont pour premier devoir de prier, afin que, pour reprendre la traditionnelle prière des Francs,

ils voient ce qu’il faut faire pour réaliser Votre règne en ce monde,
Et, que pour accomplir ce qu’ils auront vu,
Ils soient remplis de charité, de force et de persévérance.

Et puisque notre résistance s’inscrit dans le combat ultime de Notre-Dame [4], pourquoi ne pas se ranger ostensiblement sous sa bannière et sa protection miraculeuse, portant et diffusant la médaille de la rue du Bac le plus largement possible ?

De la prière découlera l’action prudente. Nous avons toujours exprimé de la réserve à l’égard des manifestations nationales, privilégiant les initiatives locales, plus économes en énergie et en moyens, donc plus durables [5]. Parmi celles-ci, des recours judiciaires contre les promoteurs de la tyrannie sanitaire sont désormais à la disposition de tout un chacun [6]. De même, le soutien des réfractaires et le boycott des opportunistes grippent peu à peu le système, ces représailles légitimes et proportionnées gagnant, au-delà du secteur économique, l’associatif, l’administratif, le politique et même le religieux. Certes, les fidèles ne peuvent se priver des sacrements mais qu’ils encouragent des prises de position publiques comme celle de Mgr Aillet [7] et suspendent du jour au lendemain leur bénévolat paroissial comme leur contribution au « panier du curé » [8] voire au denier du culte ; alors l’Église visible saisira concrètement que la balance bénéfices / risques du conformisme pourrait bien lui être fatale.

L’abbé

[1] Première Epitre de saint Paul aux Corinthiens, IV, 5, 13 : « C’est pourquoi ne jugez rien avant le temps, jusqu’à ce que le Seigneur vienne, qui mettra en lumière les choses cachées dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs ; et alors la louange sera donnée à chacun de la part de Dieu (…) ; nous sommes devenus comme les balayures du monde, le rebut de tous, jusqu’à présent ».

[2] Cf. Le Glaive de la Colombe, « Vous n’avez pas reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte »

[3] Quant à l’appréciation morale de la vaccination contre le Covid-19, nous avons opté pour une position radicale de principe (cf. Le Média en 4-4-2, 17 mai 2021 – L’Abbé : « La vaccination finale est liée par une « chaîne du mal » à laquelle on ne doit absolument pas participer ») mais, dans ce domaine prudentiel, des points de vue plus « souples » demeurent soutenables (notamment FSSPX-News, 6 mars 2021 – Considérations morales sur le vaccin anti-Covid 19), chacun se déterminant en conscience selon sa situation particulière.

[4] Cf. Le Glaive de la Colombe, ibidem

[5] Cf. Le Glaive de la Colombe, « De la bouche des enfants vous avez tiré une louange parfaite pour détruire l’Ennemi »

[6] On renverra notamment aux ressources et consultations proposées par les juristes Fabrice Di Vizio, Guillaume Zambrano ou des associations comme Réaction 19 ou BonSens

[7] Lettre de Mgr Aillet aux diocésains de Bayonne, Lescar et Oloron, sur l’épidémie de Covid-19 – 23 juillet 2021

[8] Cf. Le Glaive de la Colombe, « Vous pouvez vous faire cuire un œuf ! »

3 commentaires sur “« Nous sommes comme les balayures du monde »

  1. Très juste tout ce qui est dit dans cet article, en particulier la scandaleuse soumission d’une grande partie de l’Eglise catholique à cette dictature vaccinale, qui risque de s’avérer être un génocide sans précédent…
    Mais qu’attendre de ceux dont l’objectif avoué est de réduire la population mondiale et de préparer la venue de l’antéchrist ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s